jeudi 28 novembre 2013

Un Baromètre de la Santé des Français d’AXA Prévention

Etudes et baromètres

Baromètre santé 2012 : les Français optimistes sur leur santé
Source : http://www.axaprevention.fr/observatoire-risques/etudes-barometres/Pages/bonne-sante-alimentation-sommeil.aspx

Le Baromètre de la Santé des Français d’AXA Prévention évalue l’état de santé des Français selon des indicateurs de forme et d’hygiène de vie. Bilan et enseignements de cette 1ère édition.

Les Français et leur santé : concernés et optimistes

  • La santé, première préoccupation des Français
La santé (66%) et le pouvoir d’achat (63%) constituent les principales préoccupations des Français. Loin derrière, arrive leur logement, à égalité avec la qualité de leur environnement (33%).
Les Français interrogés citent ensuite leur épargne (25%), leur sécurité (24%),
le financement de leur retraite (21%) et le risque d’être au chômage (18%).
  • 88% des Français se déclarent en bonne santé et 1/3 d’entre eux pensent le rester : ils sont optimistes sur leur état de santé dans 10 ans.
Sans surprise, ce sont les moins de 25 ans qui se déclarent le plus en bonne santé (95%). Toutefois, le chiffre évolue très peu avec l’âge.
Les Français se montrent également optimistes sur leur état de santé futur.
Ils sont 33% à déclarer qu’ils ont une vision plutôt optimiste de leur santé dans 10 ans.

Entre perception et réalité, un réel écart

Si 9 Français sur 10 se déclarent en bonne santé, seuls 3 Français sur 10 sont vraiment en pleine forme. Ce résultat est obtenu sur la base de 5 indicateurs de forme reconnus** que sont :
  • un poids normal ou léger surpoids (IMC) ;
  • un sommeil de qualité ;
  • pas ou peu de stress (échelle de Cungi) ;
  • l’absence de dépression (échelle Mini) ;
  • l’absence de maladie grave ou chronique.
Il s’avère que seuls 27% des Français répondent positivement à ces 5 indicateurs.
  • D’après l’IMC, 29% des Français seraient en surpoids important voire obèses
Selon les critères de l’IMC, 33% des Français sont en surpoids, 14% seraient même obèses. En effet, seuls 49% des Français afficheraient un poids normal. A l’inverse 4% sont trop maigres.
C’est l’indicateur le plus difficile à atteindre.
  • Le stress est une souffrance pour 41% des Français
Ce sont les inactifs qui souffrent le plus du stress puisque 59% d’entre eux sont concernés.
  • 37% des Français ont une mauvaise qualité de sommeil (insomnie, difficultés d’endormissement, réveils nocturnes…)
La très grande majorité des Français déclare dormir entre 7 et 8 heures par nuit, ce qui 1h30 de moins qu’il y a 50 ans. La qualité de ce sommeil est relative car 37% d’entre eux ont des troubles du sommeil comme l’insomnie, les réveils nocturnes et les difficultés d’endormissement, à noter que 15% des Français ont du mal à s’endormir, plus de 30 minutes.
  • 27% des Français souffriraient de dépression
Le mal être des Français irait plus loin que le stress, puisque 27% des Français souffriraient de dépression alors qu’ils ne sont que 12% à le reconnaître quand on leur pose la question de façon directe. Or, on sait que plus de la moitié des dépressifs ne savent pas dépressifs.
  • 20 % des Français déclarent avoir une maladie grave ou chronique
Ils déclarent souffrir d’une maladie grave ou chronique telle que diabète, maladies respiratoires, maladies cardio-vasculaires, maladies psychiatriques, épilepsie, cancer, insuffisance rénale chronique…

Des connaissances en prévention mais peu de passage à l’acte


Pour 94% des Français, bien dormir est un facteur essentiel pour être en bonne santé. L’alimentation équilibrée est également essentielle pour 93% des sondés. Ne pas fumer, être bien dans sa tête ainsi que pratiquer une activité physique contribuent aussi fortement à la préservation de la santé pour 91% des Français.
Toutefois … seul 1 Français sur 5 déclare agir quotidiennement pour préserver sa santé
Le passage à l’acte croît avec l’âge, c’est vraiment à partir de 55 ans que les Français ont à cœur d’adopter des comportements favorables à leur santé. C’est ainsi le cas pour 27% des 55-64 ans et plus de 36% des 65 ans et plus.
A noter également, les Français pensent qu’il existe tout de même un âge limite pour modifier ces habitudes, 7 sur 10 pensent qu’il se situe entre 45 et 50 ans.
Rendez-vous l’année prochaine pour les résultats du Baromètre Santé des Français 2013.
* Enquête online TNS Sofres pour AXA Prévention, réalisée du 25 septembre au 1er octobre 2012 auprès d’un échantillon national représentatif de 1016 personnes. 
** Pour effectuer ce constat, AXA Prévention s’est appuyé sur des indicateurs de forme et de prévention basés sur des échelles et des critères normés au niveau international.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire