mardi 19 novembre 2013

Les jeunes conjuguent bonne santé et comportements à risque - publication insee

Les jeunes conjuguent bonne santé et comportements à risque dans France, portrait social - édition 2013, insee
Au cours du passage à l’âge adulte, souvent source d’inquiétudes, la santé est rarement au cœur de la préoccupation des jeunes. La plupart se déclarent en bonne santé et plutôt bien informés en matière de prévention. Pourtant, cette transition vers l’indépendance, ponctuée d’expérimentations, peut fragiliser leur état de santé physique et mentale. Addictions, troubles alimentaires, conduites routières dangereuses, ces comportements n’exposent pas nécessairement les jeunes à un risque de décès immédiat mais peuvent avoir des répercussions sur leur santé, de la marginalisation sociale aux risques accrus de maladies et de troubles psychiques à l’âge adulte.
Les évolutions récentes incitent à la vigilance. La consommation quotidienne de tabac est repartie à la hausse depuis 2008. Aujourd’hui, près d’un tiers des jeunes de 17 ans fument tous les jours. Les épisodes d’ivresse ont progressé depuis 2005, particulièrement chez les jeunes filles. À 17 ans, plus d’une sur deux déclare avoir déjà été ivre en 2011. Par ailleurs, les prévalences du surpoids et de l’obésité augmentent depuis les années 2000 chez les 18-24 ans.
Dans cette recherche de transgression des règles, les garçons paient un lourd tribut avec près de 2 300 décès chez les 15-24 ans en 2010, des décès associés à des morts violentes (accidents de la route et suicides). Chez les fille s, le corps est l’expression de leur mal-être : en classe de 3 e
, 42 % se perçoivent trop « grosses », une insatisfaction qui peut les conduire
vers des troubles alimentaires et s’accompagne parfois de pensées suicidaires voire de tentatives de suicide (2 % des filles âgées de 15 à 19 ans en 2010).



A télécharger http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPORSOC13f_VE6_sante.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire