jeudi 4 juillet 2013

Vers des îles-santé : action en faveur de la santé mentale dans le Pacifique

DIXIÈME RÉUNION DES MINISTRES DE LA SANTÉ DES PAYS OCÉANIENS
2 -4 juillet 2013
Vers des îles-santé : action en faveur de la santé mentale dans le Pacifique
Documents de travail (22 juin 2013 Apia (Samoa)

http://www.wpro.who.int/southpacific/pic_meeting/2013/documents/PHMM_PIC10_6_Mental_Health_Fr.pdf

Extraits
"Les progrès ont été accomplis au cours de ces deux dernières années dans divers domaines tels que la sensibilisation, l’évaluation des besoins, l’élaboration de politiques et de législations, les services, le renforcement des capacités et la création de réseaux en faveur de la santé mentale. Des Profils de pays de l’OMS sur la santé mentale dans le développement ont été élaborés pour sept États et Territoires insulaires océaniens ; ces profils recensent les besoins, les défis, les ressources et les services. Le projet START de l’OMS (Suicide Trends in At-Risk Territories — Tendances suicidaires dans les Territoires à risque) a aidé les pays insulaires océaniens à se doter de données de référence, instaurer une veille sur les comportements suicidaires et mettre en œuvre des stratégies de prévention. "

"1. CONTEXTE
À l’échelle mondiale, on estime à 450 millions le nombre de personnes souffrant de troubles mentaux. Selon certaines études, au moins 2 à 3 % de la population mondiale souffre de formes sévères de troubles mentaux telles que la schizophrénie, les troubles maniaco-dépressifs, ou encore la dépression majeure. D’autres formes incapacitantes de troubles mentaux, parmi lesquelles les troubles dépressifs légers et modérés, l’anxiété, les troubles obsessionnels-compulsif et l’alcoolisme, touchent 5 à 10 % supplémentaires de la population mondiale. À eux seuls, les troubles dépressifs sont responsables de 5,73 % de la charge totale de morbidité dans la région du Pacifique occidental de l’OMS. Les troubles mentaux touchent l’ensemble de la population sans distinction d’âge, de classe sociale ou de culture. Les États et Territoires insulaires océaniens ne font pas exception à la règle. Malgré un manque de données épidémiologiques obtenues en population pour la plupart des pays insulaires de la région, les statistiques des services de santé, les registres de cas et les études réalisées sur la santé dans les établissements scolaires attestent tous du fait que les troubles mentaux et les problèmes de santé mentale sont courants dans les pays insulaires du Pacifique. La charge de morbidité induite par les troubles de santé mentale devrait fortement s’alourdir avec le temps sous l’effet des profondes mutations sociales, du vieillissement rapide de la population et du fossé grandissant entre les différentes catégories socioéconomiques. "

"Le projet de l’OMS sur les tendances suicidaires dans les territoires à risque (START), lancé par le Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental, est une initiative internationale multi-sites qui cherche à renforcer les capacités et à créer une base de données sur la surveillance et la prévention du suicide dans la Région du Pacifique occidental et à l’échelle mondiale. Guam, la Polynésie française, les Tonga, le Vanuatu et d’autres pays ont bénéficié de l’aide apportée au travers de ce projet dans l’établissement de données de référence et de mécanismes de surveillance de comportements suicidaires, mortels ou non. Le projet a également contribué à la mise en œuvre d’initiatives destinées à améliorer la gestion et la prévention des comportements suicidaires dans les États et Territoires bénéficiaires. Les représentants des pays participants se sont réunis à intervalles réguliers depuis le lancement du projet, en 2006, pour renforcer leurs capacités et mettre en commun leurs expériences. "


EN SAVOIR PLUS SUR LA REUNION :http://www.wpro.who.int/southpacific/pic_meeting/2013/fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire