mardi 23 juillet 2013

« Les conditions sociales de l’automutilation juvénile. Une approche sociologique »

Baptiste Brossard , « Les conditions sociales de l’automutilation juvénile. Une approche sociologique », Bulletin Amades [En ligne], 87 | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2013, Consulté le 23 juillet 2013. URL : http://amades.revues.org/1550

Baptiste Brossard

Chercheur postdoctoral en sociologie au Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS-CNRS) Enseignant à l’Université d’Evry Val d’Essonne. Coordinateur du pôle « sociologie » sur le site nonfiction.fr

Dans nos sociétés contemporaines, une partie des adolescents et jeunes adultes, majoritairement des femmes, se blessent eux-mêmes, volontairement, régulièrement, en vue de se soulager d’un « mal-être ». Parce qu’elles désignent un mal de vivre à première vue individuel, ces conduites sont quasi-exclusivement étudiées par les professionnels de la santé mentale qui se centrent sur leur dimension psychologique. 2Cette thèse propose une sociologie empirique des blessures auto-infligées. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire