mardi 2 juillet 2013

APPROCHE SOCIO HISTORIQUE & CULTURELLE "La sati indienne"

La sati indienne au travers de l’histoire. Du suicide héroïque aux martyres du système socio-politique
The Indian Sati through history – from heroic suicide to martyr of the socio-political system
Harald Tambs-Lyche

sur texte intégral sur http://cm.revues.org/1519

Le rite de la sati, tristement célèbre, a fait l'objet d'un débat au moins depuis le temps où les Britanniques se sont établis en Inde. Ce rite, bien entendu, est celui où l’épouse se brûle sur le bûcher de son mari lorsqu’elle devient veuve. On se souvient, sans doute, du roman de Jules Verne, où la belle princesse indienne Aonda, secourue par Passepartout, finit par épouser l’énigmatique Phileas Fogg quand ils retournent à Londres après le tour de monde en 80 jours.
Dans cet article, j’essaie de tracer une histoire sociale de la pratique du rite, ce qui à ma connaissance représente un premier effort. Je me limite, pourtant, à ce qui concerne ce développement au Saurashtra et au Rajasthan, à l’Ouest de l’Inde, du début de Moyen Age jusqu’à nos jours. Ce travail s’inscrit dans la continuité de mes recherches antérieures (Tambs-Lyche 1997). Je me réfère, aussi, à des travaux concernant le statut du rite au Bengale au 19e siècle, bien plus connus.
Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Sati, suicide, femmes, Etat de Rajput, Inde

Plan

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire