mardi 11 juin 2013

DES NOUVELLES DE LA CAMPAGNE AUSTRALIENNE DE PREVENTION DU SUICIDE DES HOMMES

Rappel post sur le sujet poste du 21 juillet 2012 "AUTRES PAYS : Mantherapy.org : un site viril et humoristique pour lutter contre le suicide"
: http://blogdinfosuicide.blogspot.fr/2012/07/autres-pays-mantherapyorg-un-site-viril.html

ACTU DE LA CAMPAGNE du 11 juin 2013 sur http://www.lnc.nc/article/australie/grosse-deprime-masculine
Grosse déprime masculine
Publié le mardi 11 juin 2013
L’organisation à but non lucratif Beyond Blue vient de lancer une campagne de plusieurs millions de dollars afin de freiner le taux de suicide chez les hommes australiens, actuellement à la hausse.
Selon la société australienne de psychologie, les hommes de l’île-continent se suicident plus car ils seraient moins enclins à communiquer des sentiments de désespoir, considérant ce geste comme un signe de faiblesse.
Le suicide serait la première cause de mortalité chez les hommes âgés de 15 à 44 ans en Australie. Les chiffres du Bureau australien des statistiques démontrent que les hommes ont trois fois plus de chances de mourir par suicide que les femmes.
Les chiffres les plus récents rapportent qu’en 2011, 1 727 hommes sont décédés à la suite d’un suicide, presque deux fois le nombre de personnes décédées sur les routes.

Humour. C’est sur un ton humoristique que Beyondblue (un organisme australien d’aide et de soutien pour ceux qui souffrent d’anxiété ou de dépression) vient de lancer une campagne destinée aux hommes. Baptisée « Man Therapy », cette campagne vise à donner les outils nécessaires à ceux souffrant d’une détresse psychologique, espérant ainsi réduire le taux inquiétant de suicide actuel.
Le personnage fictif humoristique Dr Brian Ironwood, qui représente le visage de cette campagne, encourage les hommes d’une façon virile, à réagir aux différents signes de mal-être.
Les messages de cette campagne ont été créés de manière à ce que les hommes vivant des symptômes d’anxiété, de tristesse ou encore de dépression ne se sentent pas « démasculinisés » lorsqu’ils traversent une période difficile.
Les messages ont déjà commencé à être diffusés dans plusieurs médias, dont la télévision, la radio, la presse écrite et les médias sociaux et ils le seront jusqu’à mi-2014.

Refoulement. La société australienne de psychologie, la plus grande association professionnelle de psychologues en Australie, explique sur son site internet les différentes raisons du taux élevé de suicide chez les hommes. La disparité des sexes serait une de ces raisons, les hommes, à la différence des femmes, auraient davantage tendance à ne pas reconnaître ou répondre à leurs propres émotions négatives ou de détresse.
Ce qui pourrait entraîner des réactions émotionnelles chroniques ou encore plus graves lorsqu’ils font face à des événements de vie négatifs.
Les hommes seraient moins enclins à communiquer des sentiments de désespoir et n’ont pas tendance à chercher de l’aide pour des difficultés émotionnelles, ayant l’impression que c’est un signe de faiblesse ou d’échec.
Ils préfèrent plutôt essayer de résoudre les problèmes par leurs propres moyens, sans être un fardeau pour les autres. Les données du bureau de la statistique démontrent d’ailleurs que 27 % des hommes ayant récemment connu un problème de santé mentale auraient demandé de l’aide contre 40 % pour les femmes.

Soutien. Le président de Beyondblue, Jeff Kennett, est sur la même longueur d’onde, mentionnant que les hommes peuvent voir une demande de soutien comme un échec, mais qu’en réalité c’est la meilleure chose à faire : « Il est viril d’avoir le courage de demander de l’aide. » Le simple fait de visiter le site internet de la campagne est un premier pas à la guérison selon M. Kennett.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire