vendredi 14 juin 2013

CANADA : RECHERCHE Étude sur les motivations de suicide

Étude sur les motivations de suicide pour faire progresser la prévention
D'après article " First Major Study of Suicide Motivations to Advance PreventionJune 13, 2013 sur
http://www.sciencedaily.com/releases/2013/06/130613092348.htm

13 juin 2013 - Une étude de l'Université de Colombie-Britannique met une nouvelle lumière sur pourquoi les gens tentent de se suicider et fournit une première mesure scientifiquement testée pour évaluer les motivations de suicide.
Publiée dans la revue officielle de l'Association américaine de suicidologie, le travail donne aux médecins et aux chercheurs des ressources nouvelles importantes pour faire progresser la prévention du suicide, améliorer les traitements et réduire la probabilité de nouvelles tentatives.
"Savoir pourquoi quelqu'un tente de se suicider est crucial - Cela nous dit comment mieux les aider à récupérer», explique le professeur David Klonsky, UBC Département de psychologie. «Ce nouvel outil nous aidera à aller au-delà de l'actuelle approche
"one-size-fits-all" de prévention du suicide, ce qui est essentiel. Différentes motivations nécessitent différents traitements et interventions."
L'étude, basée sur 120 participants qui ont récemment tenté de se suicider, suggère que de nombreuses motivations censées jouer un rôle important dans le suicide sont relativement rares. Par exemple, les tentatives de suicide étaient rarement le résultat d'impulsivité, d'un appel au secours, ou d'un effort pour résoudre un problème financier ou pratique. De toutes les motivations de suicide, les deux trouvées pour être universelle dans tous les participants étaient le désespoir et une douleur émotionnelle écrasante.
L'étude constate également que des tentatives de suicide influencées par des facteurs sociaux - tels que les efforts pour obtenir l'aide ou l influence d'autres - généralement preuve d'une intention moins prononcée à mourir, et ont été réalisées avec une plus grande chance de sauvetage. En revanche, les tentatives de suicide motivées par des facteurs internes - comme le désespoir et la douleur insupportable - ont été réalisées avec le plus grand désir de mourir.
"C'est peut-être surprenant pour certains, mais en se concentrant sur les motivations c'est une nouvelle approche dans le domaine de la recherche sur le suicide - et urgent», dit Klonsky. «Jusqu'à présent, l'accent a été en grande partie  mis sur les types de personnes qui tentent le suicide - leur démographie, leur génétique - sans explorer réellement les motivations, nôtre étude est la première à faire cela d'une manière globale et systématique.».
Contexte de l'étude
L'étude, dirigée par
Alexis May doctorant UBC , a été publié par Suicide and Life-Threatening Behavior - le journal officiel de l'American Association of Suicidology.
120 participants de l'étude en ambulatoire etaient des étudiants de premier cycle qui avait tenté de se suicider avec «l'intention de mourir" au cours des trois dernières années.
Pour l'étude, les participants ont rempli le questionnaire, 10 questions liées aux
différentes motivations  des tentatives de suicide. Les chercheurs ont utilisé une série d'analyses pour s'assurer que le questionnaire donne des informations fiables et valides sur les motivations de la tentative de suicide.
Le questionnaire résultant est maintenant disponible pour une utilisation clinique. L'inventaire des motivations de tentatives de suicide (
Inventory of Motivations for Suicide Attempts (IMSA)) est  un outil précis et testé scientifiquement pour évaluer les motivations d'une personne à se suicider.

références article cité : May, A. M. and Klonsky, E. D. (2013), Assessing Motivations for Suicide Attempts: Development and Psychometric Properties of the Inventory of Motivations for Suicide Attempts. Suicide and Life-Threat Behavi. doi: 10.1111/sltb.12037
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/sltb.12037/abstract
info auteurs : Department of Psychology, University of British Columbia, Vancouver, BC, Canada
*Address correspondence to Alexis M. May, Department of Psychology, University of British Columbia, 2136 West Mall, Vancouver, BC V6T 1Z4, Canada. E-mail: alexism@psych.ubc.ca.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire