jeudi 20 juin 2013

ARTICLE : De la maîtrise « autocalmante » des excitations au geste suicidaire, une tentative d’hystérisation du trauma

De la maîtrise « autocalmante » des excitations au geste suicidaire, une tentative d’hystérisation du trauma , Joanne André, Revue française de psychosomatique 2013/1 (n° 43), PUF, (Page 149-164)

Source : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RFPS_043_0149

56, rue Nationale
38370 Les-Roches-de-Condrieu
Joanne André est psychologue clinicienne, maître de conférences en psychopathologie psychanalytique de l’adulte, Laboratoire de psychologie clinique et psychopathologie (LPCP), Université Paris-Descartes. Auteure de l’article « Du sentiment d’être qui vacille au geste suicidaire, quand le sujet ne se (re)connaît plus », in Évolution psychiatrique, 2009, vol. 74, no 3.
andre.joanne@orange.fr

Résumé

L’activité « autocalmante », entendue comme « un mode particulier de maîtrise des excitations », et le geste suicidaire sont mis au travail du côté de ce qu’ils incluent de traitement psychique. Si les « autocalamants » tentent un retour « avant le traumatisme », le geste suicidaire peut constituer une tentative d’hystérisation. De l’un à l’autre, un passage par le traitement psychique, un passage du silence au bruit.

Mots clés
geste suicidaire, autocalmants, traitement psychique, hystérisation

Ajouter au panier (5€)


PLAN DE L'ARTICLE

  • Premiers mots
  • L’agression et ce qu’elle réactualise
  • La répétition traumatique
  • La course immobile
  • De l’inertie au mouvement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire